• آخر المواضيع
  • السنة التحضيريّة
  • السنة الأولى أساسي
  • السنة الثانية أساسي
  • السنة الثالثة أساسي
  • السنة الرابعة أساسي
  • السنة الخامسة أساسي
  • السنة السادسة أساسي
  • موارد المعلم
  • السنة السابعة أساسي
  • السنة الثامنة أساسي
  • السنة التاسعة أساسي
  • موارد الأستاذ (إعدادي)
  • السنة الأولى ثانوي
  • السنة الثانية ثانوي
  • السنة الثالثة ثانوي
  • السنة الرابعة ثانوي BAC
  • موارد الأستاذ (ثانوي)
  • البحوث
  • ملخّصات الدروس
  • الامتحانات
  • الحقيبة المدرسية
  • التمارين
  • Séries d'exercices
  • BAC
  • ألعاب
  • Bibliothèque
  • اختبر ذكائك
  • مكتبتي
  • إبداعات المربّين
  • للمساهمة في هذا الموقع
  • المنهج الجزائري
  • دليل الموقع
  • من نحن؟
  • Les volcans - Types d'éruption

    هَلْ جَزَاءُ الْإِحْسَانِ إِلَّا الْإِحْسَانُ
    من واجبنا أن نجتهد في توفّير كلّ ما تحتاجونه، ومن حقّنا عليكم نشر كلّ صفحة أفادتكم
    D'ailleurs, n'hésitez pas à aimer/partager cet article

    Les volcans - Types d'éruption

    Hawaïen. Dans les îles Hawaï (Océanie), le Mauna-Loa est un cône très surbaissé de 9000 m d'épaisseur (4000 m au-dessus du niveau de la mer, 5000 m au-dessous) (fig. 4), qui résulte de la superposition de coulées vastes et nombreuses de laves extrêmement fluides. En périodes de repos, le cratère immense renferme de la lave bouillonnante à 12000 environ d'où se dégagent des gaz (fig. 5). Au moment d'une éruption, la lave déborde en une nappe liquide comme de l'eau qui coule à 30 km à l'heure, tombe en cascades, s'étale sur une grande surface. Quelques volcans d'Islande, le Niragongo du Congo ex-belge, rendu célèbre par Haroun Tazieff, sont du type hawaïen.


    Strombolien. Le Stromboli est un volcan des îles Lipari. Le type strombolien est caractérisé par des laves moins fluides que celles du Mauna-Loa, des éruptions agrémentées d'explosions qui projettent des paquets de lave retombant en bombes, en fuseaux et en lapilli (fig. 6 et 7). De temps à autre la lave s'écoule et produit un bruit caractéristique dû au cliquetis des blocs déjà solidifiés qui s'entrechoquent dans la coulée. Elle s'épanche presque toujours du même côté, de sorte que le cratère, aux pentes abruptes, est le plus souvent «égueulé», c'est-à-dire échancré par une large brèche (10). Le cône est constitué par des produits de projection et des coulées de laves.

    Vulcanien. Dans ce type, qui se réalisa à Vulcano dans les îles Lipari en 1888-1889, la lave visqueuse tend à boucher la cheminée. Des explosions très violentes, dues aux brusques sorties des gaz sous pression, la pulvérisent en nuées projetées verticalement (fig. 8). Des cendres retombent abondantes, accompagnées de lapilis et de bombes. Quand la lave s'écoule, elle forme des coulées massives et courtes qui Se figent en «laves plissées» ou en «laves cordées».

    Le cône du volcan est surtout constitué de cendres et de lapilli son cratère «d'explosion» est largement ouvert (fig. 8).

    Péléen. Typique en 1902 à la Montagne Pelée (Martinique); caractérisé par une lave très visqueuse qui obstrue le cratère et forme dôme et aiguille (fig. 9). Le dôme craqua sous la poussée des gaz. D'énormes masses de vapeur d'eau s'échappèrent des fissures, sous une grande pression et à une haute température (l100°c), formant les terribles nuées ardentes. Celles-ci se détendirent en «choux-fleurs», atteignant 4000 m de hauteur, dévalant le volcan, emportant cendres, pierres, jusqu'à des blocs d'une tonne, asphyxiant, incendiant, écrasant. Une telle nuée détruisit le 8 mai 1902 la ville de Saint-Pierre et fit plus de 30000 victimes.

    Volcans composites. Beaucoup de volcans (Vésuve, Etna) ont des éruptions successives de types variés. Ils ont des cônes mixtes, de structure hétérogène.

    ليست هناك تعليقات :

    إرسال تعليق