• آخر المواضيع
  • السنة التحضيريّة
  • السنة الأولى أساسي
  • السنة الثانية أساسي
  • السنة الثالثة أساسي
  • السنة الرابعة أساسي
  • السنة الخامسة أساسي
  • السنة السادسة أساسي
  • موارد المعلم
  • السنة السابعة أساسي
  • السنة الثامنة أساسي
  • السنة التاسعة أساسي
  • موارد الأستاذ (إعدادي)
  • السنة الأولى ثانوي
  • السنة الثانية ثانوي
  • السنة الثالثة ثانوي
  • السنة الرابعة ثانوي BAC
  • موارد الأستاذ (ثانوي)
  • البحوث
  • ملخّصات الدروس
  • الامتحانات
  • الحقيبة المدرسية
  • التمارين
  • Séries d'exercices
  • BAC
  • ألعاب
  • Bibliothèque
  • اختبر ذكائك
  • مكتبتي
  • إبداعات المربّين
  • للمساهمة في هذا الموقع
  • المنهج الجزائري
  • دليل الموقع
  • من نحن؟
  • Le parc national de l’Ichkeul - Les oiseaux de l'Ichkeul

    هَلْ جَزَاءُ الْإِحْسَانِ إِلَّا الْإِحْسَانُ
    من واجبنا أن نجتهد في توفّير كلّ ما تحتاجونه، ومن حقّنا عليكم نشر كلّ صفحة أفادتكم
    D'ailleurs, n'hésitez pas à aimer/partager cet article




    L'lchkeul représente un lieu de refuge pour les oiseaux d'origine nordique qui viennent y passer l'hiver, pour les espèces méditerranéennes en revanche, il constitue un lieu de reproduction. Mais c'est aussi, en automne et au printemps, une halte essentielle pour les oiseaux migrateurs qui effectuent un long périple entre l'Eurasie et l'Afrique subsaharienne.


    Chaque hiver, le parc national de l'lchkeul accueille des dizaines de milliers d'oiseaux aquatiques [jusqu'à 2OO à 250 OOO oiseaux], dont essentiellement des canards et des foulques qui profitent des différentes sources alimentaires du lac et des marais de l'lchkeul. Ils arrivent dès la fin de l'automne pour repartir en général à la fin février- vers l'Europe de l'Est où ils se reproduisent.

    Cette population d'oiseaux d'eau hivernant est représentée à plus de 9O% par quatre espèces seulement qui exploitent diversement les ressources alimentaires du lac et des marais. Les canards plongeurs ou fuligules milouins se nourrissent essentiellement des bulbes de potamots qu'ils trouvent en fouillant la vase au fond du lac. Les foulques macroules se nourrissent plutôt des tiges et feuilles en picorant à la surface ou encore en plongeant dans les herbiers de Potamots. Les canards siffleurs mais aussi d'autres espèces comme les canards souchets, les sarcelles d'hiver et les canards pilets se nourrissent de graines et de plantes en surface dans les eaux peu profondes mais aussi dans les marais.

    Les scirpes au niveau des marais de l'lchkeul représentent la principale source alimentaire pour les oies cendrées qui hivernent à l'lchkeul et se nourrissent surtout des bulbes de cette plante.

    Le lac est les marais abritent bien d'autres espèces d'oiseaux hivernant, comme le Héron cendré, la grande aigrette, la spatule blanche, les limicoles... Le Jebel également accueille centaines espèces hivernantes comme l'hirondelle des rochers, le rouge queue noir qui côtoient des espèces sédentaires comme la rubiette de Moussier et certains rapaces parmi lesquels l'aigle de Bonelli.

    Au début du printemps les oies cendrées et les canards quittent l'lchkeul, dès le mois de janvier ou février, pour retourner sur leurs lieux de nidification. Ils sont remplacés par des oiseaux ayant passé l'hiver plus au Sud, soit le Sud tunisien comme la Sarcelle marbrée, soit le "'Sahara comme la Sarcelle d'été, et qui remontent vers le Nord de l'Europe. Le printemps, on voit aussi l'arrivée de passereaux comme la Rousserolle effarvatte ou la pie-grièche à tête rousse qui restent nicher à l'lchkeul, d'autres espèces ne faisant qu'une escale comme L'Hirondelle de rivage ou le Rossignol.

    En été, sur les marais on observe des concentrations importantes d'espèces qui nichent en bordure de lac sur les marais et même aux alentours [sarcelle marbrée, cigogne blanche...]. Dans la partie Nord et Nord-Est du lac on peut observer des concentrations de flamants roses qui préfèrent les bordures du lac pour se nourrir des petits crustacés.


    A L'embouchure de L'oued Sejnane on peut observer d'importantes colonies d'Aigrettes gazettes, d'Aigrettes garde bœuf et de différentes espèces de hérons qui construisent leurs nids dans les tamaris.


    ليست هناك تعليقات :

    إرسال تعليق